picto pagePdf

Le Monde, mardi 17 avril 2007

 

 

" Depuis une quarantaine d’année, nombreux sont les compositeurs à tenter la fusion entre Orient et Occident. Rares sont ceux qui comme Ton-That Tiêt, né en 1933, le font avec sobriété. Nourri de spiritualité asiatique , ce Français d’origine vietnamienne développe une expression personnelle qui sonne avant tout comme de la musique d’aujourd’hui « sans étiquette »,âpre et insolite. Elle procède par éclosion (éclats de la harpe principale des jardins d’autres mondes, crépitements du trio à cordes, et la rivière chante l’éternité), avec une remarquable sureté de geste. Couvrant prés de deux décennies, le programme enregistré par l’ensemble les temps modernes révèle que la source vietnamienne remonte peu à peu à la surface. "
Pierre Gervasoni.